Feraud Albert / Ferdinand Christian

image-4849.jpg

Feraud Albert - Signal (1993)

Albert Feraud passe son enfance dans le midi de la France, où son oncle maternel, ancien élève de l'atelier de Gustave Moreau, l'initie à la peinture. Il fait ses études aux écoles des Beaux-Arts de Montpellier, de Marseille et de Paris où il décide de se consacrer à la sculpture et apprend à tailler la pierre et le bois, à modeler la terre et le plâtre. Premier Grand Prix de Rome en 1951, il séjourne trois ans à la villa Medicis. Dès son retour à Paris en 1954, il expérimente d'autres matériaux, d'autres techniques et remet en question le mode de figuration classique qu'il a pratiqué jusqu'alors. En 1957, il accède à un nouvel outillage, dans une usine de construction métallique d'Arcueil, où il travaillera dix années durant aux prises avec la soudure électrique et la matériau industriel, passant de la récupération de rebuts à l'élaboration de la forme dans la feuille d'acier inoxydable.

Ferdinand Christian - Rue de Rosny, vue du parc de l'Hôtel de Ville (1982)

Né à Evreux, Christian Ferdinand fait ses études au Collège d'Arts Graphiques Corvisart à Paris. Il commence une carrière de dessinateur maquettiste dans la publicité et l'édition et réalise ses premières toiles. En 1972, il remporte le 1er prix au Salon de Fontenay-Sous-Bois et deviendra par la suite président de l'Association des Arts Plastiques de la ville (jusqu'en 1997). Il participe à de nombreux salons et reçoit plus d'une cinquantaine de récompenses.