Gulon Jérôme / Harrewyn Denise / Heaton Rudyard / Herbsthoffer Pierre Rodolphe

image-6061.jpg

Gulon Jérôme - Sans titre (2011)

Artiste plasticien, Jérôme Gulon a été formé aux Beaux-Arts de Paris. Sa démarche singulière et très contemporaine rapproche mosaïque, architecture, urbanisme et nature. Elle s'est notamment concrétisée par la mise en place d'une vingtaine de "parcours mosaïques" disséminés au sein de paysages urbains, en particulier à Paris.

Harrewyn Denise - La Paix en Ile-de-France (1988)

Née en 1915 dans un milieu ouvrier, Denise Harrewyn ne dut qu'à la volonté de sa mère, qui voulait la voir devenir couturière, de ne pas avoir été à l'usine comme ses frères. Apprentie, elle déteste la couture et répète que dessiner lui semble le seul métier valable. Son père l'inscrit alors dans une école privée, qui prétend apprendre en quelques mois la figurine de mode à quiconque le désire. Malheureusement son diplôme n'a aucune valeur et elle ne trouve pas d'emploi dans les maisons d'éditions de journaux de mode. Autodidacte, elle apprend alors seule le dessin et la peinture.

Heaton Rudyard - Usine Roche (2006)

Rudyard Heaton s'est tourné vers une peinture figurative réaliste, dont le thème principal est l'environnement quotidien de l'individu, parfois peint de façon objective et parfois teinté de l'humeur ou des sentiments de l'observateur. L'endroit où l'on vit est important, mais devient souvent le lieu que l'on ne voit plus et qui sert de toile de fond à nos rêveries quotidiennes. Ainsi, l'extraordinaire peut venir se superposer au banal, pour former une image étrange et colorée. En parallèle avec son activité de peintre, il poursuit depuis l'an 2000 une carrière de décorateur dans le dessin animé.

Herbsthoffer Pierre Rodolphe - Daniel dans la fosse aux lions (1850)

Né en Slovaquie en 1821, il étudie à Vienne et expose pour la première fois en 1841. En 1846, il arrive en France où il est l'élève de Eugène Isabey. Naturalisé français, il expose régulièrement dans les différents salons parisiens où il obtient une grande popularité. Un grand nombre de ses oeuvres ont été acquises par l'Etat français, et il reçut plusieurs commandes officielles. Daniel dans la fosse aux lions provient de l'église Saint-Pierre du Gros Caillou à Paris et fut offerte à la paroisse de Fontenay en 1879.