Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois Fontenay-sous-Bois

Accueil > Actualités > Doc du mois > Fontenay en fanfare

Actualités

La lyre, association musicale plus que centenaire

Affiche d'un concert donné par La Lyre à l'annexe de la maison de retraite La Dame Blanche, 1958. Fonds D. Codevelle

Le service des archives a voulu, ce mois-ci, participé à la célébration nationale de la musique en vous présentant une affiche d'un concert, donné 60 ans plus tôt par l'association de La Lyre, à l'annexe de la maison de retraite d'Hector-Malot.

La lyre est une association musicale créée en 1907 par un groupe de musiciens appartenant pour la plupart  au personnel des usines Gaveau. Installées en 1896 sur le territoire de Fontenay, ces usines fabriquent des pianos vendus dans le monde entier. Ces musiciens veulent mettre en valeur leurs connaissances musicales. 

Elle n'est pas la seule en ce début de siècle à animer musicalement la ville.

L'église Saint-Germain possède des orgues depuis le XIXème siècle qui accompagnent les nombreuses cérémonies religieuses. Les usines Gaveau conservent leur propre chorale. S'ajoutent à cela la Fanfare de Fontenay, la Société Lyrique et philharmonique, la Société lyrique des bigophones... Les fontenaysiens ont sans doute écouté la musique militaire des zouaves défilant sur le boulevard Stratégique (actuellement bd. de Verdun, Gallieni, du 25-Août-1945) ou stationnant à la redoute. La ville installe, en 1901, un kiosque à musique place de la Gare (actuellement place Moreau-David). Il provient de l'Exposition Universelle de Paris organisée l'année précédente. 

Dès leurs débuts, les musiciens de la Lyre  donnent de nombreux concerts dans la ville à l'initiative de la municipalité ou lors de bals organisés par les cafés fontenaysiens. La Maison Fèvre les sollicite pour leurs bals champêtres, rue des Moulins. On les retrouve sur la place d'Armes (actuellement place du Général Leclerc), devant le Café restaurant de la Mairie. Les instruments de la formation sont des clarinettes, trompettes, clairons, trombones, tubas, flûtes traversières, saxophones ... La Lyre remporte de nombreux premiers prix aux concours auxquels elle participe. 

Mais la 1ère Guerre mondiale décime les rangs de la fanfare. Pendant 10 ans, l'association se bat pour retrouver le niveau de ses activités d'avant-guerre. En 1930, La Lyre obtient un 2ème prix en division d'honneur à Château-Thierry et l'année suivante, elle enlève à Noisy-le-Sec les premiers prix de lecture à vue, d'exécution et de direction. A cette époque, le pupitre de clarinette compte, à lui tout seul, une vingtaine de musiciens.  En 1933, la lyre participe aux fêtes organisées à Trucy (Aisne) sous les auspices de la ville de Fontenay, marraine de cette commune totalement détruite au cours de la précédente guerre.

La seconde Guerre mondiale porte à nouveau un coup d'arrêt aux activités de l'association. Un nouvel effort est accompli pour faire revivre la Lyre mais la musique n'occupe plus la même place dans la vie d'après-guerre. 

L'association dispense également des cours de solfège et d'instruments. En 1954, elle compte 10 élèves-musiciens. Dix ans plus tard, ils sont 71. Elle recrute des professeurs.

Une école de musique associative est créée en 1963, à l'initiative de la Lyre et de son directeur M. Charles Mast. Ce dernier appelle Mr. Dinoird pour la diriger à ses côtés. Cette école subsiste jusqu'en 1969 grâce aux cotisations payées par ses élèves. La municipalité, dirigée par Louis Bayeurte, propose de transformer l'école en conservatoire municipal. 

Mais l'histoire de la Lyre ne s'arrête pas là. Cette formation musicale associative continue de faire les beaux jours musicaux de Fontenay. Leur dernier concert-spectacle en date, balade d'une époque à l'autre, eut lieu le 8 avril dernier à la salle Jacques-Brel, histoire de fêter les 110 ans de l'association. 

Retrouvez les différentes formations musicales sur notre rubrique "images", "cartes postales". 



 

Orchestre de la Lyre, années 30. Fonds D. Codevelle

Aucun commentaire