Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois Fontenay-sous-Bois

Accueil > Histoire de... > Patrimoine artistique > Une oeuvre, un artiste > José SUBIRA-PUIG (1925-2015)

Histoire de...

"Ma matière de prédilection c' est le bois. Je n' attaque pas dans la masse mais je sculpte et j' assemble autour d'une ossature invisible et d'un coeur qui semble hypothétique chacun des éléments qui constitueront l' oeuvre finale."

José Subira-Puig dans son atelier, Fontenay-sous-Bois, 1990

Artiste discret, Fontenaysien à partir de 1979, José Subira-Puig nait le 28 août 1925 à Barcelone.

Il étudie à l'Ecole de musique de Luis Millet puis s'inscrit au cours du soir de l'Ecole des Beaux-Arts de Barcelone dès 1941.

Stagiaire dans l'atelier du sculpteur suisse Charles Collet, il s'essaye à la taille directe de la pierre et du bois pendant deux ans.

En 1951, il expose pour la première fois des terres cuites. Dès 1954, il s'installe définitivement à Paris et travaille dans les entrepôts de Jussieu sur des douves de tonneaux : des bois comme le chataignier, l'hêtre ou le chêne. Plus tard il préférera les bois tropicaux, comme le dibetou ou le doussié plus durs à travailler mais résistants aux intempéries et aux insectes. Ses oeuvres sont composées comme un assemblage de divers éléments ajustés autour d'un axe central invisible.

La sculpture est pour lui une nécessité vitale, un besoin spirituel.

Il fréquente des artistes comme Zadkine, René Char ou des galeristes parisiens comme Yvonne et Christian Zervos qui lui proposent d'exposer à de multiples reprises dans leur galerie Ariel, située boulevard Haussmann. 

En 1969, Les Musées Nationaux lui achètent une première oeuvre. 

Grâce au 1% artistique José Subira-Puig crée une vingtaine de sculptures monumentales. Il sera chargé de cours d'Arts plastiques à l'Université Panthéon-Sorbonne en 1974.

De nombreuses expositions lui seront consacrées en France et dans le monde entier. 

Il reçoit la distinction de Chevalier des Arts et des Lettres en 1984.

Un article de Télérama en 2001 lui rend un vibrant hommage "Subira-Puig, qui a traversé quelques-uns des plus grands drames du siècle passé, qui faillit, (...) périr dans un accident lui laissant la mâchoire fracturée sait bien la précarité de nos existences. C'est aussi pour cela  qu'il aime tant la Vie. C'est aussi pour cela qu'il La sculpte."

En 2006 la commune de Fontenay-sous-Bois organise une exposition dédiée à l'artiste et acquiert une de ses sculptures, Oiseau blanc et noir, actuellement exposée dans le hall de l'Hôtel de Ville. En avril 2019, la commune a de nouveau organisé une exposition d'oeuvres à la Halle Roublot.

José Subira-Puig meurt le 7 décembre 2015.

 

Pour compléter cet hommage nous avons sélectionné quelques photographies prises, en 1990, dans son atelier situé rue Jean-Jaurès, ainsi qu'une photographie de l'oeuvre acquise par la commune de Fontenay-sous-Bois en 2006.

 

Découvrez le site dédié à l'artiste

José Subira-Puig dans son atelier, Fontenay-sous-Bois, 1990 José Subira-Puig dans son atelier, Fontenay-sous-Bois, 1990 Oiseau blanc et noir, 1976 (noyer et dibétou, 148 x 91 x30 cm)

Aucun commentaire