Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois Fontenay-sous-Bois

Accueil > Actualités > Actualités et zoom archivés > Archives 2019 > Une Fontenaysienne à l' honneur

Actualités

Une Fontenaysienne à l' honneur

Aimée Matterraz (2ème à gauche), sans date (Fonds Pezard)

A l'occasion de la réouverture du club de loisirs et de prévention pour les retraité.e.s Aimée Matterraz, nous mettons à l'honneur cette femme qui s'est investit pour les autres tout au long de sa vie.

 

Aimée Lesouple est née à Chevannes, dans l'Essonne, en 1901.

Entre 1935 et 1938 elle fut l'organisatrice de la branche locale Amsterdam Pleyel pour la lutte contre la guerre et le fascisme. Avec son époux, elle contribue activement au soutien de l'Espagne républicaine : elle participe à la collecte nationale pour acheter du lait aux enfants espagnols, accueille un enfant réfugié et organise chez elle, au 60 rue Gambetta, l'accueil des militants clandestins du parti communiste espagnol.

Elle-même militante communiste, elle participe à la Résistance et devient présidente du comité local de l'Union des Femmes Françaises et vice-présidente du dispensaire.

Elle participe au Conseil municipal provisoire en 1944 et est élue en 1946 sur la liste d'André Laurent.

Jusqu'en 1971, elle occupe des fonctions municipales notamment en faveur des personnes âgées. Elle fit également partie des commissions municipales hygiène et oeuvres sociales, chaussures et textiles, enseignement et bibliothèque.

Elle décède en 1976 à Nogent-sur-Marne et est enterrée au cimetière de Fontenay-sous-Bois.

 

La municipalité lui rend hommage en inaugurant le foyer du 3ème âge au 15 rue Jean-Pierre Timbaud le 5 février 1977.

Après de nombreuses années d'accueil des personnes âgées, celui-ci a été fermé pour rénovation.

Le nouveau club de loisirs sera inauguré par la municipalité et le CCAS le jeudi 27 juin à 16h30.

Aimée Matterraz, exposition sur l'urbanisme, 1970 Le club du 3ème âge Aimée Matterraz, 1977 La plaque d'inauguration du foyer Aimée Matterraz, 1977

Aucun commentaire