Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois Fontenay-sous-Bois

Accueil > Actualités > Archives des documents du mois et des actualités > Archives 2019 > Un neuro-psychiatre fontenaysien sur le Front

Actualités

Un neuro-psychiatre fontenaysien sur le Front

Le docteur Dupouy et ses confrères

Le Dr. Dupouy, le deuxième assis, en partant de la gauche sur la carte photo, était, comme indiqué au verso, médecin psychiatre à Fontenay-sous-Bois.

Le 27 janvier 1918, il est photographié avec d’autres médecins de l’ambulance 1/69, rattachée au 4è groupe de divisions de réserve (Cf. les journaux des marches et opérations conservés au musée du Val-de-Grâce).

En ces jours de janvier 1918, il fallait évacuer les blessés de la bataille de Fismes (Marne) vers l’hôpital d’opération et d’évacuation (HOE) de Saint-Gilles. Les HOE, installés près des gares, se chargeaient de transférer les blessés les plus graves vers les hôpitaux « de l’intérieur ». 

Une ambulance n’était alors pas seulement un véhicule, mais toute une organisation ; chaque ambulance comptait jusqu’à 60 hommes, médecins, pharmacien, infirmiers, officiers d’administration et des hommes du détachement du train des équipages militaires. 

Les blessés psychiques ne sont alors pas ou peu pris en charge. Il leur est souvent prescrit des chocs électriques, qui seront abandonnés en 1917 au profit d’une approche psychiatrique. Aussi, il est nouvellement acquis qu’il est préférable de traiter les chocs psychiques le plus tôt possible, sur le front même. Si ces blessés ne sont peu ou pas reconnus et pensionnés, la psychiatrie progresse, établit les tableaux cliniques pour tous ces syndromes. Les troubles psychiques de guerre ne feront l’objet d’une classification et d’un barême d’indemnisation qu’en 1992 par décret du 10 janvier.

Avant et après la guerre, le Dr. Dupouy a exercé à la Maison de santé de Fontenay-sous-Bois, au 23 rue Saint-Germain, en tant que directeur, comme nous l’indique la carte postale « château de Fontenay-sous-Bois » (document 2).  

Cette Maison de santé a été créée par le Docteur Alexandre Brierre-de-Boismont à Paris, transférée à Saint-Mandé, puis à Fontenay-sous-Bois par le Docteur Gaston Duhamel en 1899. La maison était dotée, à en croire la brochure (document 3), d’un matériel de pointe.

Le Docteur Dupouy vend cette maison en 1920 au Docteur Edouard Le Noble. L'activité y continua jusqu'en 1936; le Docteur Le Noble meurt en 1937.

Le château fut démoli en 1960.

 

Retrouvez le dossier de La Mission Centenaire sur les psychiatres face aux troubles mentaux en 1914-1918

Retrouvez le dossier de La Mission Centenaire sur l'expérience de la guerre au prisme de la folie

 

Carte-photo du docteur Dupouy et de ses confrèresverso de la carte-photoLe château, maison de santéCourrier du docteur Dupouy en 1920Livret de présentation de la maison de santé Livret de présentation de la maison de santé Livret de présentation de la maison de santé Livret de présentation de la maison de santé Livret de présentation de la maison de santé Livret de présentation de la maison de santé Livret de présentation de la maison de santé

Aucun commentaire