Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois

Les noms de voies en P

Pablo-Picasso

Avenue Pablo-Picasso

Voie ouverte en 1974.

Le 15 mars 1976 fut inauguré le lycée Pablo Picasso.

 


Pablo Ruiz Picasso (1881-1973)

Peintre, dessinateur, sculpteur et graveur espagnol. 

Artiste utilisant tous les supports pour son travail, il est considéré comme le fondateur du cubisme avec Georges Braque et un compagnon d'art du surréalisme.

Il est l'un des plus importants artistes du XXe siècle, tant par ses apports techniques et formels que par ses prises de positions politiques. 

Il a produit près de 50 000 œuvres dont 1 885 tableaux, 1 228 sculptures, 2 880 céramiques, 7 089 dessins, 342 tapisseries, 150 carnets de croquis et 30 000 estampes (gravures, lithographies, etc.). 

Parmi ses œuvres les plus célèbres figurent le proto-cubiste Les Demoiselles d'Avignon (1907) et Guernica (1937), une représentation dramatique du bombardement de Guernica pendant la guerre civile espagnole.

Parc

Rue du Parc

Ancien nom de la rue du Commandant-Jean-Duhail

Carte postale de la rue du Parc, sans date
Carte postale de la rue du Parc, sans date

Fonds D. Codevelle

Facture à entête de l'entreprise H. Delors,11 rue du Parc, 1936
Facture à entête de l'entreprise H. Delors,11 rue du Parc, 1936

Facture à entête de la boulangerie "Au croissant d'Or", 15 rue du Parc, 1945
Facture à entête de la boulangerie "Au croissant d'Or", 15 rue du Parc, 1945

Enveloppe à entête de la pension de Famille Mouton,  25 rue du Parc, 1931
Enveloppe à entête de la pension de Famille Mouton, 25 rue du Parc, 1931

Pharmacie V. Zotier, 26 rue du Parc
Pharmacie V. Zotier, 26 rue du Parc

Entête de la pharmacie et laboratoires d'analyse V. Zotier,

26 rue du Parc, sans date

Parmentier

Avenue Parmentier

Il s’agit d’une partie du Chemin de Grande Communication 42 ouvert en 1910.

Cette voie fut dénommé avenue Ernest-Renan avant de devenir l’avenue Parmentier.



Antoine Parmentier (1737-1813)

Pharmacien militaire, agronome, nutritionniste et hygiéniste français.

Entête des Confitures Aubry, 17-19 avenue Parmentier, 1951
Entête des Confitures Aubry, 17-19 avenue Parmentier, 1951

Pascal

Entreprise André San Martin, 44 rue Pascal
Entreprise André San Martin, 44 rue Pascal

Entête de l' entreprise en travaux de platrerieet ravalements, 

44 rue Pascal, 1958

La rue Pascal


Blaise Pascal (1623-1662)

Mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien français.

Enfant précoce, il est éduqué par son père. Les tout premiers travaux de Pascal concernent les sciences naturelles et appliquées. Il contribue à la construction d’une calculatrice mécanique (la « Pascaline ») et à l’étude des fluides. Pascal a écrit des textes importants sur la méthode scientifique.
Après une expérience mystique à la fin de 1654, il délaisse les mathématiques et la physique et se consacre à la réflexion philosophique et religieuse. Il écrit notamment les "Pensées", publiées qu’après sa mort.

Blaise Pascal fut inhumé en l’église Saint-Etienne-du-Mont près d’un pilier de la chapelle de la Vierge.
En juillet 2017, le pape François a évoqué une possible procédure en béatification de Blaise Pascal.

Passeleu

La rue du Passeleu

Ancien 2e sentier du Passeleu dont une partie deviendra la rue du Luat et une autre la rue des Trois-Territoires. En 1928, la rue du Passeleu fut prolongée depuis la rue du Luat jusqu’à la rue de la Solidarité. Elle a été viabilisée en 1932.

La rue a conservé le nom du lieudit « Le Passeleu » qui garde la mémoire de l’incursion des loups sur le territoire

Passe leu veut dire passe loup.

De tout temps des chasses aux loups furent organisées et des primes accordées à ceux qui les tuaient.

 

Pasteur

Photographie de la rue Pasteur, sans date
Photographie de la rue Pasteur, sans date

Entreprise Générale de maçonnerie, 41 rue Pasteur, 1942
Entreprise Générale de maçonnerie, 41 rue Pasteur, 1942

Manufacture d'emballages en bois Lecourtois & Lhermite, 56 rue Pasteur, 1950
Manufacture d'emballages en bois Lecourtois & Lhermite, 56 rue Pasteur, 1950

La rue Pasteur

Simple chemin à l’origine, le chemin du Milieu tenait son nom du fait qu’il longeait le lieudit « Le Chêne du Milieu », emplacement où se dresse aujourd’hui le groupe scolaire Pasteur. Une enquête eut lieu en 1892 pour le redressement du débouché du chemin dans la rue Emile-Roux. On procède alors à l’acquisition des terrains nécessaires et l’année suivante intervient la mise en viabilité de cette nouvelle partie.

Le chemin est baptisé rue Pasteur en 1895.

L’achèvement du dernier tronçon, entre les rues Jean-Jacques-Rousseau et Pasteur se fait en 1912.

La rue est viabilisée en 1931.


Louis Pasteur (1822-1895) 

Chimiste français. 

Il est l'inventeur de la microbiologie, de la pasteurisation (processus qui permet d'empêcher le lait et le vin de devenir aigre) et le découvreur de plusieurs causes de nombreuses maladies. 

Les expériences de Pasteur ont confirmé la théorie des germes de la maladie. C'est lui qui a créé le premier vaccin contre la rage. 

Pasteur est considéré comme l'un des trois principaux fondateurs de la bactériologie, avec Ferdinand Cohn et Robert Koch. 

Il est aussi reconnu pour de nombreuses découvertes dans le domaine de la chimie, notamment l'asymétrie des cristaux.

Paul-Bert

La rue Paul-Bert

A l’origine chemin de la Folie. 

En 1931 le cheminest baptisé rue Paul-Bert dans le cadre de l’opération 57 du plan d’aménagement .

elle fut viabilisé en 1933.

 


Paul Bert (1833-1886) 

Physiologiste et homme politique.

Il contribua à toutes les réformes sur l’enseignement, notamment l’adoption de la gratuité et de l’obligation de l’instruction primaire.

Paul-Eluard

Photographie de la rue Paul-Eluard, 1989
Photographie de la rue Paul-Eluard, 1989

La rue Paul-Eluard

Voie ouverte en 1970. 

Au n°1 se trouve le Collège d’Enseignement Secondaire Jean-Macé, inauguré le 4 mai 1974.


Paul Éluard, nom de plume d'Eugène Grindel,(1895-1952) 

Poète français. 

En 1916, il choisit le nom de Paul Éluard, patronyme emprunté à sa grand-mère maternelle, Félicie.

Il adhère au dadaïsme et devient l'un des piliers du surréalisme en ouvrant la voie à une action artistique politiquement engagée auprès du Parti communiste.Il est connu également sous les pseudonymes de Didier Desroches et de Brun.

Paul-Langevin

Photographie de la rue Paul-Langevin, 1989.
Photographie de la rue Paul-Langevin, 1989.

Cote 303W 12

Photographie de la rue Paul-Langevin, sans date
Photographie de la rue Paul-Langevin, sans date

La rue Paul-Langevin

Elle a été ouverte en 1970 pour desservir le nouveau groupe scolaire du même nom, inauguré le 28 février 1971.

Celui-ci, entièrement reconstruit, ouvrira en novembre 2019.

Cette voie circule en lacets de l'avenue Charles-Garcia à la place des Larris.


Paul Langevin (1872-1946) 

Physicien, philosophe des sciences et pédagogue français. 

Connu notamment pour sa théorie du magnétisme, sa théorie du mouvement brownien, l'invention du sonar et l'introduction de la théorie de la relativité d'Albert Einstein en France.

Pauline

La rue Pauline

Fondée en 1847, la manufacture de pianos Gaveau s’installa plus tard à Fontenay, rue Castel.

A côté de l’usine se trouvait une cité ouvrière, destinée aux employés de l’entreprise, desservie par 5 rues dont l'une d'elles est la rue Pauline.

Pépinière

L'avenue de la Pépinière

Cette avenue tient son nom de sa position géographique : elle menait à la route qui rejoignait la Pépinière Georges Ville implantée dans le bois de Vincennes, entre l’actuel Parc floral et l’hippodrome.

Perreux

L' Avenue du Perreux

Entreprise Della, moulage en ciment et maçonnerie, 8bis avenue du Perreux
Entreprise Della, moulage en ciment et maçonnerie, 8bis avenue du Perreux

Société de Travaux publics, 118 avenue du Perreux, 1951
Société de Travaux publics, 118 avenue du Perreux, 1951

Petit-Paris

La rue du Petit-Paris

Traversait le lieu-dit du même nom.

Elle a fait l'objet d'un alignement et a été viabilisée en 1928 et 1929.

En 1931, par délibération du 28 décembre, elle prend le nom de rue Alfred-de-Musset.

Pierre-Brossolette

Photographie de la rue Pierre-Brossolette, 1988
Photographie de la rue Pierre-Brossolette, 1988
Tract du commerce Lav-Net, 19 rue Pierre-Brossolette, sans date
Tract du commerce Lav-Net, 19 rue Pierre-Brossolette, sans date

La rue Pierre-Brossolette

Selon les époques cette voie reçoit une série d’appellations diverses : chemin de la route des Ormes, route des Ormes, chemin dit du Clos allant à Nogent…

En 1887, il est demandé l’empierrement de la « route des Ormes faisant suite à la route du Clos d’Orléans ». Elle devient ensuite la rue de Nogent. Frappée d’alignement dès 1897, elle prendra le nom de Pierre Brossolette en 1945.

En 1901, le conseil municipal projette de construire une canalisation qui « servirait principalement à conduire les eaux et purins de la vacherie de la rue de Nogent dans l’égout de la rue de Joinville ».

 


Pierre Brossolette (1902-1944) 

Agrégé d’histoire, journaliste, membre de la S.F.I.O., assurait dans « Le Populaire » la rubrique de politique étrangère. Résistant de la première heure, il part à Londres en 1942. Chargé de mission en France, il est arrêté en février 1944 et reconnu. Aux mains de la gestapo, il se suicide le 22 mars afin d’être sûr de ne pas livrer sous la torture les secrets qu’il détient.

Pierre-Curie

La rue Pierre-Curie

Ancien chemin des Ruffins dit de la Garenne.

Classé en petite vicinalité par Montreuil et Rosny, villes limitrophes, en 1890, puis en grande vicinalité en 1901.

Ce programme comportait en outre la construction d’un égout entre le CGC 43 et le chemin des Marais à Rosny. Le chemin devenu rue Pierre-Curie en 1923, sera viabilisé en 1932-1933.


Pierre Curie (1859-1906)

Physicien français.

Il découvre la piézo-électricité. Avec son épouse, Marie Sklodowska (1867-1934) il découvrit le radium. 

Il reçut le Prix Nobel en 1903 et 1911.

Pierre-Demont

La rue Pierre-Demont

Ancienne rue de l'Avenir.

Dénommée rue Pierre-Demont en hommage à un jeune F.F.I mort pendant les combats de la Libération.

Inaugurée le 22 mai 1955 sous la présidence ddu ministre Gaston Palewski.


Pierre Demont (1924-1944)

Etudiant qui habitait 12 rue Mallier.

Il entre très jeune dans la Résistance avec l'idée de rejoindre le Général de Gaulle, à Londres. 

Il tente de gagner l'Espagne mais arrêté par les Allemands à 500m de la frontière, il est ramené à Perpignan et mis en prison. 

Il s'évade une première fois. Repris, dirigé vers Compiègne, il saute du train pendant le voyage. 

Entré dans un réseau de résistance, il revient dans la région parisienne et s'engage dans les F.F.I. de Fontenay-sous-Bois. 

Le 25 août 1944, pendant les combats de la Libération, parti en renfort à Joinville où la situation est désespérée, il combat sur le pont tout l'après-midi, traverse deux fois la Marne pour ramener des munitions, mortellement blessé au 2è voyage, il est ramené à l'arrière.

Il dit alors "je suis heureux de mourir ainsi". Il reçoit la Médaille militaire à titre posthume. 

Retrouvez Pierre Demont dans le mémorial 1939-1945 

Portrait de Pierre Demont sur sa tombe.
Portrait de Pierre Demont sur sa tombe.

Pierre-Dulac

La rue Pierre-Dulac

Ancien 1er sentier de la Maison-Rouge, devenu chemin du Milieu.

Prend la dénomination de rue de Montreuil en 1859. 

En 1910, le conseil mnunicipal décide de donner le nom de Pierre Dulac à la section de la rue située entre la rue Dalayrac et la rue Emile-Roux. 

Sa viabilité est réalisée en 1935.


Pierre Dulac, ( ?-1910) : 

Ancien administrateur de l’hospice intercommunal, bienfaiteur de la commune, a créé la première crèche de Fontenay-sous-Bois « pour y recevoir les enfants depuis l’âge de 15 jours jusqu’à l’âge de 3 ans sans distinction de culte ».

Mme Veuve Pierre Dulac, au décès de son époux, décide d’ouvrir cette crèche le 15 novembre 1910 et prend des dispositions testamentaires afin d’en assurer le fonctionnement. La donation intervient en 1924, elle concerne la propriété où se situe la crèche rue Emile-Roux ainsi qu’une somme de 4 000 francs pour son entretien.

Photographie de la rue Pierre-Dulac, sans date
Photographie de la rue Pierre-Dulac, sans date
Société de découpage Duclot-Vallein, 14 rue Pierre-Dulac, 1954
Société de découpage Duclot-Vallein, 14 rue Pierre-Dulac, 1954
Association sportive L'Espérance, 9-11 rue Pierre-Dulac, 1990
Association sportive L'Espérance, 9-11 rue Pierre-Dulac, 1990

Pierre-Grange

La rue Pierre-Grange

Partie de l’ancien chemin des Marais réaménagée lors de la construction du grand ensemble. La rue, baptisée en 1978, débute avenue de Neuilly pour se terminer en impasse dans la zone d’activités. La zone d’activités de la Pointe est affectée à de petites et moyennes entreprises.

 


Pierre Grange (1924-1973) 

conseiller économique et fiscal; homme dévoué, compétent, il consacra sa vie au Mouvement des donneurs de sang bénévoles.

Pierre-Larousse

La rue Pierre-Larousse

Il s’agit de la voie n° 16 du plan d’aménagement de la zone du Fort, ouverte en 1930.

Denommée en 1931.


Pierre Larousse (1817-1875) 

Lexicographe, grammairien.

Il entreprit, dès 1866, la rédaction du Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle.

Pierre-Mendès-France

L' Allée Pierre-Mendès-France

Voie ouverte en 1987.

Allée piétonnière qui débute en haut de l’escalier emprunté par les enfants du quartier pour se rendre à l’école Paul-Langevin, elle se termine sur la petite place où débouche la rue Berthie-Albrecht.


Pierre-Mendès-France (1907-1982)

Président du Conseil sous la IVe République, de juin 1954 à février 1955. 

Son gouvernement fut marqué par la fin de la guerre d’Indochine et l’autonomie interne de la Tunisie.

Pierre-Sémard

Photographie de la rue Pierre-Sémard, vers 1960
Photographie de la rue Pierre-Sémard, vers 1960

La rue Pierre-Sémard

En 1865, lorsque l’on venait du bois de Vincennes , il était obligatoire d’emprunter la rue du Parc (aujourd’hui rue de Commandant-Jean-Duhail).

A la suite de la onstruction d’un égout et de pose de conduites de gaz, cette voie était devenue impraticable au point que les voitures qui se présentaient à l’entrée de la ville devaient faire un détour soit par Nogent, soit par Vincennes pour en gagner le centre.

Considérant ce grave inconvénient, le conseil municipal décidait alors d’ouvrir un chemin sur le sentier du Coucou, afin de relier la gare au centre-ville.

Les riverains s’engagèrent à laisser leurs terrains pour mener à bien l’opération.

Cette voie recevra le nom de rue du Chemin de Fer, en 1867.

Pour devenir la rue Pierre-Sémard en 1945.


Pierre Semard (1887-1942)

Cheminot, conseiller général de la Seine, secrétaire général de la Fédération nationale des cheminots. 

Il était membre du bureau politique du Parti communiste français. 

Arrêté pendant la « drôle de guerre » il est livré aux nazis qui le fusillent le 7 mars 1942. 

Il écrit dans sa dernière lettre : « Je meurs avec la certitude de la libération de la France ».

Pierre-Weber

Passage Pierre-Weber, 1988
Passage Pierre-Weber, 1988

Passage Pierre-Weber

A l’origine sentier du Coucou il devient le passage Castel en 1903.

Il prend la dénomination de passage Weber en 1942.


Pierre Weber (1914-1941) 

Fontenaysien décédé des suites d’une maladie contractée durant la Seconde Guerre Mondiale.

Son père, Georges Weber, pour perpétuer sa mémoire, décide de créer une bourse d’étude annuelle de 3 00 F en faveur « d’un jeune homme méritant pour l’aider à poursuivre ses études ».

Retrouvez la fiche de Pierre Weber dans le mémorial 1939-1945

Planche

La rue de la Planche

Le début de la rue de la Planche, au XVIIIe siècle s’appelait ruelle des Passants.

A l’origine la rue de la Planche était formée d’une partie de l’actuelle rue du Révérend Père Lucien Aubry (de la rue Louis Xavier de Ricard à la rue de la Résistance), traversait un carrefour pour se prolonger jusqu’à la route stratégique.

Un projet d’alignement de 1846 nous apprend que ce carrefour était la propriété de Mr Herbel habitant alors le « Château de la rue de Noë ». 

C’est M. Bessy, propriétaire du château en 1874 qui abandonne ce terrain à la ville sous condition d’en faire une place communale.

Rue de la Planche, sans date
Rue de la Planche, sans date

Pommiers

Photographie de la rue des Pommiers, sans date
Photographie de la rue des Pommiers, sans date

Rue du Plateau, sans date
Rue du Plateau, sans date

Fonds D. Codevelle

Entête de la Maison Levesque, 72bis rue du Plateau, sans date
Entête de la Maison Levesque, 72bis rue du Plateau, sans date

Porte-Jaune

L'avenue de la Porte-Jaune

Philippe-Auguste avait fait clore le bois d’épaisses murailles dans lesquelles furent percées des portes donnant accès aux villes environnantes.

Pour Fontenay, elle se situait à l’emplacement de la gare du RER Fontenay-sous-Bois.

Le lac des Minimes fut creusé, en 1857, sur l’emplacement de l’ancien couvent.

 

Photographie de l"avenue de la Porte-Jaune, 1978
Photographie de l"avenue de la Porte-Jaune, 1978

Poussin

Rue Poussin

Ancien sentier de Saint-Denis, puis rue de la Source avant de devenir rue Poussin en 1931.

Elle est viabilisée à partir de 1932.


Nicolas Poussin (1554-1665)

Peintre français du XVIIe siècle, représentant majeur du classicisme pictural. 

Formé à Paris, il est surtout actif à Rome à partir de 1624. 

Il a peint des scènes d'historiques, religieuses, mythologiques, ainsi que des paysages animés. 

Il a répondu à quelques commandes destinées à des églises, mais il est surtout connu pour des tableaux de taille moyenne destinés à quelques amateurs italiens ou français auxquels il reste fidèle tout au long de sa vie. 

Sa renommée lui permet de devenir peintre du roi et de revenir en France entre 1640 et 1642. 

Il est l'un des plus grands maîtres classiques de la peinture française et, bien qu'ayant eu très peu d'élèves, son influence est considérable sur la peinture française.

Entre 220 et 260 tableaux lui sont attribués, ainsi que près de 400 dessins.

Il préfère finalement repartir à Rome où il réside jusqu'à sa mort. 

Prairie

La rue et le sentier de la Prairie

Ces deux voies sont établies sur l’ancien chemin rural de la Prairie, formant la limite entre notre commune et Neuilly-Plaisance.

L’état des sections cadastrales du XIXe siècle nous apprend que c’est dans cette partie de Fontenay, au lieudit Les Marais, qu’il y avait le plus de prés et de pâtures mais aussi des roseraies.

Entête de la fabrique d'agglomérés de ciment A. Rossi
Entête de la fabrique d'agglomérés de ciment A. Rossi

45 chemin de la prairie, 1964

Photographie de la rue de Prairie, 1989
Photographie de la rue de Prairie, 1989

Prés-Lorets

La rue des Prés-Lorets

Il s’agit d’un ancien sentier dont une partie fut englobée dans l’avenue de la République alors qu’une autre devint la rue Mirabeau. 

On le trouve aussi orthographié « Prés Laurets », trouvait-on du laurier en cet endroit ?

C’est en 1897, à la suite de la construction de l’avenue de la République que la rue fut alignée. 

Sa viabilité remonte à 1933.

Carte postale de la rue des Prés-Lorets
Carte postale de la rue des Prés-Lorets

Fonds D. Codevelle

Président-Roosevelt

L'avenue du Président-Roosevelt

Auparavant avenue de Fontenay.

La voie prend son nom actuel en 1945.

Dans cette avenue se trouve l'une des dernières tranchée-abris de Fontenay-sous-Bois. ( La découvrir dans l'article sur la Défense Passive ).


Franklin Delano Roosevelt (1882-1945)

Homme d’état américain. 

30e Président des Etats-Unis de 1933 à 1945, Il relève l’économie américaine au lendemain de la crise de 1929. 

Il inaugure une politique de « bon voisinage » avec les autres pays du continent américain et décide les Etats-Unis à participer à la Seconde Guerre mondiale. 

Il fut l’un des artisans de la victoire alliée.

Pressoir

Le sentier du Pressoir

Ce sentier traversait le lieu dit du même nom.

Cette dénomination témoigne de la présence à Fontenay-sous-Bois d'une activité viticole.

Le sentier reçoit par délibération du 28 décembre 1931 le nom de rue Boileau. 

Celle disparait dans le chantier de la Zone à urbaniser en priorité (ZUP).

Priets

La rue des Priets

A l’origine 1er sentier des Priets,.

Il devient rue lors de l’opération 109 du plan d’aménagement.

Le nom du lieudit Les Priets viendrait peut-être de perrier, dit d'un endroit couvert de pierres.

 

 

Photographie de la rue des Priets, 1989
Photographie de la rue des Priets, 1989