Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois

Les noms de voies en T

Terres-Saint-Victor

Société L'électrolyse Fontenaysienne, 12 rue des Terres-Saint-Victor, 1969
Société L'électrolyse Fontenaysienne, 12 rue des Terres-Saint-Victor, 1969

La rue des Terres-Saint-Victor

Ancien 2e sentier des Terres-Saint-Victor.

La viabilité fut exécutée en 1935.

Son nom évoque le temps où l’Abbaye de Saint-Victor était seigneur de Fontenay.

Cette Abbaye s’élevait à Paris, à l’emplacement de la Faculté des Sciences. Elle fut fondée en 1113, par Louis VI le Gros, qui lui donna des biens lui appartenant à Fontenay-sous-Bois. 

Entre autres biens, un pressoir avec les droits de pressage qui y étaient attachés. 

En 1137, le Roi lui donna une terre « près le bois de Vincennes » avec l’usage du bois et le droit de pâturage. 

En 1198, c’est toute la dîme de la paroisse qui lui échoit.

En 1472, l’Abbaye acquiert le fief du Châtelet, du nom de la tour qui s’élevait à l’emplacement du stade André-Laurent. 

Au XVIIe siècle, l’Abbaye de Saint-Victor possédait les principaux fiefs de Fontenay. 

Elle vendit tout – terres et fiefs – en 1768, à Jacques Maquer, qui devint ainsi le seigneur de Fontenay, réunissant en une seule les principales seigneuries. 

Il habitait la propriété qui se trouvait dans le parc de l’Hôtel-de-Ville.

Thérèse

La rue Thérèse

Fondée en 1847, la manufacture de pianos Gaveau s’installe à Fontenay, rue Castel. 

A côté de l’usine se trouvait une cité ouvrière, destinée aux employés de l’entreprise. 

Desservie par cinq rues dont trois portaient les prénoms des filles de Monsieur Gaveau, dont Thérèse.

Tranquille

L'allée Tranquille

Située rue de la Fontaine-du-Vaisseau.

Trois Territoires

La rue des Trois-Territoires

A l’origine sentier du Passeleu n°2. 

Son nom actuel date de 1928 et désigne les trois communes limitrophes : Fontenay, Montreuil et Vincennes. 

Après l’approbation de son classement et de son nivellement en 1902, la voie fut élargie en 1930 et sa viabilité entreprise en 1933.

Entreprise de charbons et fuel domestique, 93bis rue des Trois-Territoires, 1977
Entreprise de charbons et fuel domestique, 93bis rue des Trois-Territoires, 1977

Trontais

Le chemin des Trontais devient la rue Beaumarchais en 1931.

L'impasse des Trontais a été ouverte en 1983. 

Elle dessert le groupe d'immeuble et la partie haute du terrain d'aventure Danielle-Casanova.

Le nom vient d'un ancien lieu-dit "les Trontais" dont l'origine reste inconnue.

Photographie de l'impasse des Trontais, 1989
Photographie de l'impasse des Trontais, 1989

Trucy

Entreprise de sellerie automobile, 6 rue de Trucy, sans date
Entreprise de sellerie automobile, 6 rue de Trucy, sans date
Entête  d'artisan  25 rue de Trucy, 1945
Entête d'artisan 25 rue de Trucy, 1945

Rue de Trucy

Ancien sentier du Luat. 

En 1912, il est procédé au déclassement d’une partie de ce sentier dans la traversée des terrains de l’hospice.

La rue fut viabilisée en 1925.

En 1926 elle reçut le nom de rue de Trucy.

La ville de Fontenay-sous-Bois est marraine de guerre de la ville de Trucy.

Turpin

La rue Turpin

Ancien 1er sentier du Passeleu. 

En 1925, les habitants demandèrent sa mise en viabilité.

Celle-ci sera terminée en 1935. 

Entre-temps la voie avait pris le nom de rue Turpin en 1927.


Eugène Turpin (1848-1927) ; 

Chimiste français.

Il découvrie des matières colorantes non nocives et divers explosifs. 

Quand il s’aperçut que son invention de la mélinite avait été livrée à l’étranger, il dénonça la trahison.

Accusé de dévoiler des documents concernant la Défense Nationale, il fut condamné puis gracié.

Il fut réhabilité en 1901.