Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois

Correspondance de Célestin Avril, prisonnier de guerre en Allemagne, à sa soeur Augustine

Fonds Paget

Carte de Célestin datée du 29 décembre 1915
Carte de Célestin datée du 29 décembre 1915

Ma chère Augustine,

Je fais une carte à Henriette aujourd’hui aussi je vous remercie bien de votre générosité. J’ai oublié de dire à Henriette que j’ai reçu le petit dictionnaire il y a déjà plus de trois semaines cela me suffit pour l’instant. J’ai envoyé ma photo à Henriette. Plus tard je t’en enverrai une, d’un autre cliché. En attendant la santé est bonne, ton frère qui t’embrasse de tout cœur. Célestin Avril.

Carte de Célestin datée du 29 décembre 1915
Carte de Célestin datée du 29 décembre 1915
Carte de Célestin datée du 19 janvier 1916
Carte de Célestin datée du 19 janvier 1916

Le 19 janvier 1916

Ma chère sœur,

Depuis longtemps, j’ai eu, en vain de vos nouvelles, aussi, que de chez nous depuis plus d’un mois, rien, je me doute bien que vous n’en n’êtes pas la cause, j’ignore ce qu’il se passe. Je suis toujours en excellente santé, la température, ici, n’est pas très froide, beaucoup moins que l’année dernière, la neige aussi n’apparaît que de temps à autre, ton frère qui vous embrasse toutes bien fort.

Célestin.

Carte de Célestin datée du 19 janvier 1916
Carte de Célestin datée du 19 janvier 1916
Carte de Célestin datée du 17 mars 1918
Carte de Célestin datée du 17 mars 1918

Chère sœur,

Aujourd’hui Henriette m’écrit et me dit que tu as droit de me faire des reproches, parce que je ne t’écrivais pas, en effet je les mérite, mais je t’assure que j’ignorais ton adresse, désormais je la conserve bien je te ferais une carte de temps à autre, j’espère que tu ne me garderas pas rancune, du reste, je te connais tu n’es pas assez méchante pour cela, et aussi lorsque je fais une lettre à Henriette c’est pour toutes les trois, car je suis limité pour la correspondance je n’écris pas ce que je voudrais tu dois le savoir, je pense toujours te dire que je suis en excellente santé qu’il en soit de même de toi, ainsi que de tes maîtres.

Je te quitte en t’embrassant affectueusement.

Ton frère Célestin.

Carte de Célestin datée du 17 mars 1918
Carte de Célestin datée du 17 mars 1918
Carte de Célestin datée du 26 mai 1918
Carte de Célestin datée du 26 mai 1918

Chère sœur,

Je viens de recevoir la lettre du 25 avril, ne penses pas que tu m’ennuyais en m’écrivant bien au contraire mais tu sais bien je correspond pas comme je veux où du moins si, mais la correspondance est limitée et en écrivant à Henriette, ça servait pour vous trois.

Je ne suis plus dans la forêt, je travaille maintenant dans une ferme non loin du camp,je compte y passer une partie de l’été, le travail est assez pénible mais pour la nourriture est meilleure que dans beaucoup d’autres endroits.

J’espère que tu te fais pas de bile à la campagne, je te quitte en t’embrassant tendrement.

Ton frère Célestin

Carte de Célestin datée du 26 mai 1918
Carte de Célestin datée du 26 mai 1918
Carte de Célestin datée du 13 août 1918
Carte de Célestin datée du 13 août 1918

Le 13 août 1916

Ma chère sœur,

J'ai reçu tes deux cartes hier, d’où tu es en villégiature, j’espère que tu vas y passer quelques bonnes journées tu me dis qu’il fait un temps superbe, tant mieux, il en est pas ainsi ici, il pleut souvent, parfois on se croirait au mois de décembre tellement c’est froid j’ai jamais vu un temps pareil au mois d’août.

J’attends toujours des nouvelles sur la mort d’Henri, ni Henriette ni toi n’êtes décidées je crois à m’en donner.

Je te quitte en te souhaitant bonne santé. Je t’embrasse.

Célestin.

Carte de Célestin datée du 13 août 1918
Carte de Célestin datée du 13 août 1918
Carte de Célestin datée du 3 novembre 1918
Carte de Célestin datée du 3 novembre 1918

Chère sœur 

Dans le courant de la semaine passée j’ai reçu ta lettre du 19 sept. tu me disais que tu devais rentrer à Paris, sous peu, actuellement tu dois être réinstallée dans la capital, désormais, j’espère que tout danger est écarté.

Tu me parles d’une discussion qu’Henriette et Louis ont eu ensemble ? Serait-ce à cause de moi je me le demande, je voudrais bien être renseigné.

J’ai reçu une lettre de Louis ces jours-ci mais il ne m’en cause pas.

Je suis au camp ces jours-ci mais pas pour longtemps probablement tant qu’aux échanges, c’est du bluff je rentrerai après la guerre je crois,en attendant je t’embrasse de tout cœur ton frère Célestin.

Carte de Célestin datée du 3 novembre 1918
Carte de Célestin datée du 3 novembre 1918