Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois

Le courrier du patronage de février 1918.

Le « Courrier du patronage » est un bulletin mensuel de la paroisse qui prend le relais du « Clocher » en septembre 1916.  Il paraît jusqu’en décembre 1918. Nous vous présentons ici la numérisation de la collection complète soit 27 numéros.

Il est illustré de nombreux dessins très souvent humoristiques. Ils disparaissent pratiquement totalement du « courrier » en décembre 1917 lorsque les finances du patronage ne permettent plus  de maintenir le nombre de pages. La rédaction privilégie le texte au dessin.

Le courrier ne s’adresse qu’aux membres du Patronage Jeanne d’Arc, mobilisés ou non et ne publie que les nouvelles pouvant les concerner. Il est envoyé dans les tranchées et dans les dépôts les premiers jours du mois et est destiné à maintenir le lien des soldats fontenaysiens du Front entre eux et avec les jeunes restés à l’arrière.

Les Poilus envoient leurs lettres à la présidente du patronage, Mme Viguès. La rédaction en extrait des passages, résume les nouvelles pour les publier dans le bulletin. Elle doit tenir compte des circulaires ministérielles qui recommandent la prudence sur les localisations des combats, les cantonnements susceptibles de renseigner l’ennemi sur les positions militaires. Le « Courrier » connait donc l’autocensure.

Le patronage Jeanne d’Arc est une Œuvre catholique fontenaysienne chargée d’encadrer et  d’éduquer les jeunes de la paroisse. Le bulletin rend compte de leurs activités au patronage : le sport avec l’escrime, la gymnastique, le football … les sorties, les jeux …  Une rubrique est consacrée à la préparation militaire, organisée par le patronage. Après la défaite de 1870 contre les prussiens, et dans un esprit de revanche, de nombreuses associations religieuses et laïques instruisent les jeunes dans le maniement des armes et le combat. Plus on avance dans la guerre plus les rubriques sportives se réduisent.  Celle de la préparation militaire disparait du bulletin en juin 1917.

Cette publication est précieuse pour l’histoire de notre ville. Elle donne de nombreuses informations sur la vie religieuse fontenaysienne mais aussi elle palie l’absence de correspondances des poilus fontenaysiens. Vous y trouverez  l’écho des combats mais aussi des éléments sur la vie quotidienne de « l’arrière ».

Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918

Février 1918, 2ème année, n°17

8 pages (22,5 cm X 28 cm), articles en lettres cursives

Sommaire

Jeudi, 10 janvier 1918. Mes chers amis (lettre de L. Guerrée, aumônier militaire)

Janvier 1918. Cher monsieur (lettre le G. Marie, aumônier militaire)

15 janvier 1918. Mes bien chers enfants (lettre de la présidente L. Viguès)

N’oublions pas nos morts glorieux. Pensons à eux. Prions pour eux

Pour nos disparus

Nouvelles de nos chers soldats

Nos gloires

Nos prisonniers

Via Salonique

Nos combattants

Nos visites

La vie au patronage

L’entr’aide

Notre « thé intime » d’A. Hachesse

Vœux et souhaits, Ch. Mathieu

La bibliothèque

Encore un « thé »

Conférence ( sur la 5ème arme par Le Béalle) (article rédigé par A. Hachesse)

Jean … Winter (naissance)

Adoration perpétuelle

Intention particulière, la direction

Espoir (pour René Ledain)

Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918
Le courrier du patronage de février 1918