Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois

Maurice-Gabriel BELAMY (1886-1956)

 GABRIEL-MAURICE BELAMY (1886 - 1956)

Gabriel-Maurice Belamy est un dessinateur et peintre de paysage né à Dreux le 17 mars 1886. 

Dans son enfance, il déménage à Auvers-sur-Oise, où il devient jardinier, comme son père. 

Après son service militaire chez les chasseurs à pied de Vincennes, il quitte sa campagne pour s’installer à Paris, rue Daumesnil, où il exerce toujours son métier de jardinier. Il se marie en 1911 avec Cécile Renaud, une couturière née à Saint-Mandé.

Le couple donne naissance en 1913 à leur premier enfant, Jacques. Peu de temps après cette naissance, la famille déménage à Fontenay-sous-Bois où Gabriel-Maurice achète un pavillon rue du Gazon (aujourd’hui rue Victor Mussault). 

En août 1914, Gabriel-Maurice est mobilisé et intègre le 21e régiment d’infanterie coloniale en tant que caporal mais dès septembre, il est grièvement blessé à la jambe. Même si à partir de cette date il ne peut plus combattre, il n’est réformé qu’en 1916. 

Décrit par sa fiche matricule militaire comme « vaillant et courageux » et ayant été blessé alors qu’il menait son escouade à l’attaque de positions allemandes, il reçoit en 1928 la Croix de Guerre avec étoile de bronze pour ses actions. 

Dès l’annonce de sa réforme militaire, il rentre à Fontenay-sous-Bois et en 1917, et accueille son deuxième enfant, Gilberte.

Sans titre, 1923
Sans titre, 1923

Localisée rue des Emeris à Fontenay-sous-Bois, actuellement rue Jean Douat

Oeuvre datée par l'artiste en 1923

Huile sur toile

Dimensions de l'oeuvre : 41 x 33 cm

Inscrite à l'inventaire du patrimoine communal sous le numéro FSB 2022 P 277


C’est de cette époque que datent ses premières œuvres, comme les dessins de maisons, rue de la Planche, arasées pour ne pas faire obstacle aux boulets de canons du Fort de Nogent. Ou encore le bombardement de la rue du Châtelet (actuellement rue Charles-Bassée) durant la Première Guerre mondiale. 

Bien qu’en 1917 il se présente toujours comme jardinier, il quitte cet emploi à cause de sa blessure à la jambe qui lui rend la marche difficile et fatigante. C’est probablement à ce moment-là qu’il travaille à la Caisse des dépôts et des consignations en plus d’obtenir une indemnité d’invalidé à hauteur de 30% en 1922. 

A partir de cette date, Gabriel-Maurice semble prendre plus au sérieux ses activités artistiques. Il dessine ou peint principalement le quartier du Village et ses rues sinueuses. Il regrette de voir l’aspect villageois et pittoresque de la ville disparaître. 

Dans ses textes, il critique très durement les nouveaux quartiers dont la construction a été rendue indispensable avec l'accroissement de la population. 

Il n’hésite pas non plus à représenter les centres historiques de villes voisines comme Roissy-en-Brie ou de villes qui lui sont familières comme Dreux. Il consacre également du temps à la lecture de textes théoriques sur l’art comme le Journal d’Eugène Delacroix. 

Cet investissement dans l’art fini par être récompensé par l’obtention en juin puis en juillet 1932 de deux commandes d’œuvres par l’Etat.

 Il réalise d’abord un tableau représentant la rue de la Planche de Fontenay-sous-Bois (aujourd’hui perdu) et deux vues de la ville de Saint-Valéry-sur-Somme (l’une est non localisée et l’autre est une aquarelle conservée à la mairie de Bergerac en Dordogne). Le choix de la rue de la Planche, alors encore bordée de fermes, fait écho à la description laudative qu’il en fait dans ses textes. 

Sa consécration artistique arrive en 1937, année où il est nommé Officier de l'Instruction civique pour service rendu aux arts. 

Durant la décennie 1940, il prend sa retraite et continue de dessiner mais à un rythme bien moins soutenu. Il continu d’habiter à Fontenay, où il assiste en 1947 au mariage de sa fille. 

Bien qu’il soit mort le 10 août 1956 à Neuilly-sur-Marne, c’est à Fontenay-sous-Bois, sa « ville d’adoption », qu’il est enterré.

En 2013, Dominique Codevelle, un passionné de l’histoire de Fontenay fait don aux archives municipales de Fontenay-sous-Bois d’un ensemble de dessins au fusain et une aquarelle de Gabriel-Maurice. 

Ce fonds a été complété en 2022 par l’achat d’un petit tableau peint à l’huile sur toile représentant la rue des Emeris. 

Ce regroupement d’œuvres constitue la deuxième plus importante collection de pièces de Gabriel-Maurice Belamy après les archives départementales du Val-de-Marne qui ont bénéficié du don de Georges Naudet (cotés 41 J 64-86), un autre passionné de Fontenay et ami de l’artiste.

"article rédigé par Clara Huguet en août 2022"

Sans titre, vers 1932
Sans titre, vers 1932

Localisée rue de la Planche à Fontenay-sous-Bois

Vers 1932

Technique utilisée: sanguine et craie blanche sur papier bleu

Dimensions de l'oeuvre : 31,5 x 21,4 cm

Fonds D. Codevelle

Fontenay, 14 juillet 1929
Fontenay, 14 juillet 1929

Localisée rue de Neuilly à Fontenay-sous-Bois, maison et forge du père Boisseau

Datée du 14 juillet 1929

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 40 x 31 cm

Fonds D. Codevelle

Fontenay-s-Bois, 21 juillet 1935
Fontenay-s-Bois, 21 juillet 1935

Localisée rue de Neuilly, église Saint-Germain l'Auxerrois de Fontenay-sous-Bois

Datée du 21 juillet 1935

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 32,4 x 50,2 cm

Fonds D. Codevelle

Fontenay rue de Neuilly, 1935
Fontenay rue de Neuilly, 1935

Localisée rue de Neuilly à Fontenay-sous-Bois

Datée de 1935

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 19 x 40 cm

Fonds D. Codevelle

Sans titre, vers 1932
Sans titre, vers 1932

Localisée parc de l'actuel Hôtel de ville, vue sur l'église Saint-Germain l'Auxerrois de Fontenay-sous-Bois

Datée vers 1932

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 32,2 x 39 cm

Fonds D. Codevelle

Sans titre, 1932
Sans titre, 1932

Localisée parc de l'actuel Hôtel de ville, vue sur l'église Saint-Germain l'Auxerrois de Fontenay-sous-Bois

Datée de 1932

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 50 x 32 cm

Fonds D. Codevelle

Sans titre, 1935
Sans titre, 1935

Localisée impasse Desmarets à Fontenay-sous-Bois

Datée vers 1935

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 25,7 x 50,2 cm

Fonds D. Codevelle

Le Pin, 23 mai 1937
Le Pin, 23 mai 1937

Localisée dans la commune Le Pin en Seine et Marne, église Saint-Antoine

Datée du 23 mai 1937

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 51,9 x 48,2 cm

Fonds D. Codevelle

Sans titre, mai 1936
Sans titre, mai 1936

Localisée rue des Carrières à Fontenay-sous-Bois

Datée du mois de mai 1936

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain et aquarelle sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 31,4 x 48,2 cm

Fonds D. Codevelle

Roissy-en-Brie, 24 juillet 1938
Roissy-en-Brie, 24 juillet 1938

Localisée à Roissy-en-Brie en Seine-et-Marne, église Saint-Germain d'Auxerre

Datée du 24 juillet 1938

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 31,5 x 54,7 cm

Fonds D. Codevelle

Sans titre, 1934
Sans titre, 1934

Localisée rue du Cheval-Rû à Fontenay-sous-Bois

Datée de 1934

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 31,2 x 37,3 cm

Fonds D. Codevelle

Sans titre, 1932
Sans titre, 1932

Localisée dans un bois, de Vincennes ? 

Datée de 1932

Signée M. Belamy

Technique utilisée: fusain sur papier beige

Dimensions de l'oeuvre : 31,9 x 49,8 cm

Fonds D. Codevelle