Archives municipales - Patrimoine - Fontenay-sous-Bois

Mémorial sur la Guerre d'Espagne 1936-1939

Mémorial sur la Guerre d'Espagne 1936-1939

Plaque commémorative sur la Guerre d'Espagne
Plaque commémorative sur la Guerre d'Espagne

Plaque des fontenaysiens engagés dans les Brigades internationales et morts lors de la Guerre d'Espagne (1936-1939)

Mémorial de la Liberté de Maurice Cardon

Angles du boulevard du 25 août 1944 et de l'avenue de Neuilly

carrefour des Martyrs de la Résistance

Mai 2021

Le contexte

Dès l'été 1936, début de la guerre d'Espagne, des fontenaysiens volontaires quittent la France pour s'engager auprès des Républicains espagnols et défendre des valeurs communes de solidarité, de fraternité et de progrès social. Le coup d'état militaire du 17 juillet 1936 tente de renverser la République de Front Populaire en place. 

En l'état actuel des recherches nous avons comptabilisés une vingtaine de fontenaysiens partis combattre en Espagne. Les volontaires français sont en tout près de 10 000. 

En France, le gouvernement du Front Poulaire met en place ses premières réformes sociales importantes (15 jours de congés payés, la semaine de travail à 40 heures ...). 

La gauche fontenaysienne organise des réunions, des collectes pour soutenir les républicains espagnols en lutte. 

Nous voulons ici mettre en lumière ces fontenaysiens qui ne sont pas revenus de ces combats, les victimes de cette Guerre d'Espagne. 

Nos recherches sont en cours. La liste risque de s'allonger.

A ce jour nous avons retrouvé deux victimes fontenaysiennes.

Nos sources

Une de nos sources est le dictionnaire biographique Le Maitron-en-ligne, avec plus de 214 000 notices. 

Les Amis du Maitron, association créée en 1982, se charge de le diffuser. Ils ont "pour but d'entreprendre toute action susceptible de contribuer à la réalisation et au rayonnement du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français et international, le Maitron"

Vous y trouvez des notices nominatives classées thématiquement : "les volontaires Espagne républicaine", les femmes, les anarchistes ... mais aussi par période. 


Autre source consultée : le site de l'association mémorielle, créée en 1996, Les Amis des combattants en Espagne Républicaine (ACER), anciennement Amicale des Volontaires en Espagne Républicaine (AVER), fondée en 1937 par les membres des Brigades Internationales.

L'association a pour objet de rappeler le rôle, la mémoire et les valeurs de l’engagement des hommes et des femmes, Français et étrangers, qui sont partis volontairement de 1936 à 1938 aider et défendre la République espagnole attaquée en juillet 1936 par les généraux fascistes dont FRANCO devint rapidement le chef, soutenu par ses alliés fascistes. 

Dans le dictionnaire des brigadistes plusieurs modes de recherches sont possibles dont une par "provenance" ("Seine") très pratique pour retrouver les fontenaysiens.


Les sources essentielles de ces deux sites sont l'inventaire des microfilms du fonds "Brigades internationales" du Centre russe pour la conservation des archives en histoire politique et sociale, Moscou, RGASPI, présents à la bibliothèque de documentation internationale contemporaine, BDIC. 

La BDIC ou La Contemporaine est une bibliothèque, un musée et un centre d'archives français spécialisé sur l'histoire des XXᵉ et XXIᵉ siècles. 

Ces microfilms – les originaux restant naturellement à Moscou – ont été acquis grâce à une coopération entre la BDIC et l’AVER/ACER (Amicale des anciens volontaires en Espagne républicaine – Amis des combattants en Espagne républicaine).